Les géants Tist et Triene et leurs enfants

Des années de folklore à Rhode

Tekst écrit par : Alain Swaelens et Pierre-Yves Bouvy

Tist et Triene sont deux géants qui se trouvent aujourd’hui devant l’entrée de la salle du conseil communal. Quelques mots et images sur l’histoire de leur vie.

Sources :

  • De Becker Urbaan, Fernand Vanhemelryck (1982), Geschiedenis van Sint-Genesius-Rode naar Constant Theys, Gemeentebestuur van Sint-Genesius-Rode
  • Différentes articles de presse de 1954 à 1991 dont La Dernière Heure, Het volk, De Brusselse Post, Het Volksblad

Photo : Didier (Dieter) Goossens

En 1954, le groupe de danse folklorique « Tist et Triene » a vu le jour. Des mois ont été consacrés à la fabrication des deux géants (qui pèsent chacun près de 80 kg !). Ces deux géants se voulaient être le symbole des anciens Rhodiens et des anciens artisans de Rhode : les fabricants de balais et faiseurs de tartes.

Le groupe de danse en 1954 - Source : Didier (Dieter) Goossens

Le travail exténuant de bûcheron - Photo : Christian Nekkebroeck

Dans un passé lointain, beaucoup de Rhodiens exerçaient le métier de bucheron. Des balais étaient confectionnés avec les fagots, par les dénommés « noueurs de balais ». Les femmes de ces noueurs de balais cuisaient des tartes fourrées au riz ou avec des baies provenant des bois de la région. Les balais et les tartes étaient vendues dans les marchés Bruxellois. Jusqu’au début de la première guerre mondiale, quelques Rhodiens exerçaient encore ce métier.


C’est d’ailleurs de là que sont originaires les noms « Tist et Triene », noms largement donnés autrefois dans la région.

Les deux géants ont été solennellement baptisés le 25 septembre 1954 par « Till l'Espiègle », interprété par Willem Savenberg. Le groupe de danse était constitué de 40 danseurs et danseuses qui étaient drapés dans des habits du temps de Charles Quint (16ème siècle). Selon d’anciens livres de comptes, la cour de Charles Quint aurait utilisé les balais de Rhode-Saint-Genèse pour nettoyer les étables. Ceci a permis à Rhode-Saint-Genèse de devenir fournisseur de la Cour.

Tist en Triene en 1978 - Source : Didier (Dieter) Goossens

Au cours d’une deuxième cérémonie, le 19 juin 1955, Tist et Triene se sont mariés officiellement. La célébration s’est faite de nouveau avec un grand cortège folklorique à travers Rhode. Celui-ci a même été montré à la Télévision Flamande. Le spectacle était écrit de la main de Willem Savenberg (une fois de plus), avec comme régisseur Rik Dhondt. Rik Dhondt était également régisseur de la troupe de théâtre « De Alsembloem » qui d’ailleurs a gagné avec « My Fair Lady » le « Landjuweel Royal » (la plus grande distinction pour une troupe de théâtre amateur). Armand Preud’Homme et Bert Peleman ont à nouveau écrit une chanson pour fêter cela.

Openluchtspel jubelfeest van 1959 - Bron: Pierre Depessemier

En 1959, le premier lustre a été fêté avec un jeu en plein air de Willem Savenberg (encore) intitulé « Het vrolijk spaanderboerenleven » (N.D.T. : titre qu’on pourrait plus ou moins traduire comme « La joyeuse vie du paysan »).


Dans les années 1970, le groupe de danse bat de l’aile, entraînant la mise au placard des géants par manque de nouveaux membres.


En 1977, avec le nouveau marché annuel, Tist et Triene ont été ressuscités et ont directement montré leur petite fille Wanjke. Le cercle archéologique « De Sprokkelaar » a ensuite perpétué le souvenir de cette longue tradition par diverses activités et expositions.

Le baptême de Wanjke - photo : J-P Liebert

Quelques années plus tard, la famille des géants a encore été agrandie avec le fils Jefke. La date de naissance de Jefke n'est pas vraiment connue.


La construction de Wanjke - Source : Didier (Dieter) Goossens

Jefke - Photo : Didier (Dieter) Goossens

En 1991, Wanjke est devenue une jeune-fille et a grandi de 35 cm. En réalité, les porteurs se cognaient trop souvent contre l’anneau inférieur de son corset de fer qui a été adapté pour cette raison. Elle a également reçu une toute nouvelle tenue de Magda Fellemans et elle porte depuis lors des tartes aux prunes dans sa manne.


Photo : Didier (Dieter) Goossens - 2009

A la demande du Comité du marché annuel en 2014, exactement 60 ans après leur « naissance », une dizaine de collaboratrices de Femma (association de femmes qui organisent des activités) ont assuré la réparation des vêtements de Tist et Triene dans l’ancien secrétariat du Gordel en face de la maison communale. Elles ont également offert à Wanjke et Jefke dans une toute nouvelle tenue. Elles ont pour cela eu besoin de 45 mètres de tissu ! Pendant ce temps, la structure a été rénovée (allégée). Dans la cour derrière le bâtiment, les géants ont pu être redressés. Jean-Paul De Greef en Bruno Vansummere ont veillé à ce qu’ils reçoivent une nouvelle tête. Pendant le marché annuel de 2004, une grande fête des géants a de nouveau été organisée. A cette occasion, la jeunesse a donné un spectacle de quelques danses traditionnelles et différents boulangers avaient également préparé les tartes traditionnelles.


Photo : Didier (Dieter) Goossens - 2014

Aujourd’hui, les géants paradent encore le jour du marché annuel. Même s’ils restent une attraction, ils ne reçoivent plus autant d'attention que soixante ans plus tôt.