L'école de Wauterbos

Presque 200 ans d'enseignement

Texte écrit par: Alain Swaelens - traduction Pierre-Yves Bouvy

Brève histoire de l’école communale “’t Blokske”

Sources :

  • De Becker Urbaan, Fernand Vanhemelryck (1982), Geschiedenis van Sint-Genesius-Rode naar Constant Theys, Gemeentebestuur van Sint-Genesius-Rode
  • Interview Vital Swaelens (ancien directeur)
  • Expérience et connaissances du rédacteur

L’histoire commence en 1825. La Belgique était encore sous la domination des Pays-Bas lorsque la première école communale a été fondée. L’année qui suivit, il y avait déjà 50 garçons et 40 filles à l’école qui était déjà rapidement devenue trop petite. Wauterbos était la première école dans la commune mais elle n’était pas située à l’endroit que nous connaissons aujourd’hui : elle a été installée dès 1828, à l'arrière de la « nouvelle » maison communale de l’époque qui elle, a été construite plus tard en 1834. A la suite de l’indépendance de la Belgique à partir de 1830, les budgets ont été drastiquement réduits et l’obligation scolaire en a particulièrement souffert : l’analphabétisme reprenait...

Bron  collectie Eddy Vannerom

Het oude gemeentehuis met achteraan de gemeenteschool

Source : Christian Nekkebroeck

La plus vieille photo de classe (avant 1900)

Source : Christian Nekkebroeck

Cela n’a pas empêché d’avoir en 1839 encore une école communale à Rhode. En 1847, Sabina Van Keerberghen a fondé la première école de religieuses (actuellement OLV). Les filles de l’époque allaient à l’école là-bas et l’école communale n’a plus été utilisée que pour les garçons.

A partir de 1883, une école primaire a vu le jour à De Hoek.

Aux environs de 1910, les bâtiments de la maison communale et de l’école communale étaient devenus trop vieux et trop petits, à la suite de quoi il a été décidé de chercher un nouveau lieu pour accueillir l’école. Le lieu désigné fût Wauterbos. L’école a été officiellement inaugurée le 15 août 1912. Il y avait à l’époque 6  locaux servant de classe (avec la même disposition qu’aujourd’hui) au rez-de-chaussée autour du préau (devenu plus tard la salle de gymnastique). Dans les années 1920, deux classes ont été construites en plus. En 1937, l’aile sud (côté place Royale) a été agrandie avec trois classes. En 1939, l’école a été à nouveau agrandie et Willem Savenberg (°1919-†2007) est arrivé comme enseignant (Willem est devenu plus tard un des Rhodiens les plus connus, du sobriquet de « Nonkel Wim »).

Bron: Alain Swaelens

Jules De Gelas in 1980

Au début des années 1960, la salle de sport a été complètement réhabilitée et du nouveau mobilier a été acheté pour toutes les classes. La cour de récréation extérieure a été également équipée de goals, de paniers de basket et de terrains de volleyball. Les « matchs de printemps » avaient beaucoup de succès : le sport était très important au « Blokske ». A partir de 1970, les filles ont également été admises à l’école communale. Au milieu des années 1980, la salle de sport a été de nouveau rénovée pour pouvoir construire de nouvelles classes.

Bron  collectie Pierre Rolin

Wauterbos lang geleden met meesterhuis van meneer De Coster

A la fin des années 1940, les premiers cours en français ont été organisés et peu après, Albert Van Haelen est arrivé. Celui-ci a été nommé directeur de l’école en 1965 (jusqu’à sa retraite en 1976 – les personnes de la génération 1950-1970 l’ont certainement encore connu). En 1950, Jules Degelas (“de Julo”, âgé de 93 ans maintenant en 2020 !), Noël Beke en Leon Herremans (Petit Cowboy) sont venus renforcer le corps enseignant. Jules a succédé à Albert Van Haelen (en 1976) en tant que directeur, et à partir de sa retraite (en janvier 1981), Raymond Demeyer a repris le flambeau. Ensuite (en 1983), ce fut au tour d’André Hannaert (irrespectueusement nommé « le chinois vert »), ensuite Hugo Desutter en 1991 et puis en 1993, Vital Swaelens jusqu’en 2017. Actuellement, c’est Sofie Swalens qui dirige l’école.

Bron: Alain Swaelens

Le 1er septembre 1977, la nouvelle école maternelle a été inaugurée à la rue Dwarshaag. Cette école est également devenue trop petite et des classes supplémentaires ont été construites.

L’origine de l'appellation populaire « ‘t Blokske » n’est pas claire, mais ce fut bien l’emblème de l’école.

La cour de récréation avant et maintenant

Les classes avant et maintenant